Sécurité

Les Français préfèrent le mot de passe à la biométrie

Créé le

23.08.2016

-

Mis à jour le

05.09.2016

Selon une étude réalisée début août pour le compte de GMX/Caramail, pour sécuriser leurs services en ligne, les Français préfèrent toujours les mots de passe (55 %), loin devant la biométrie (22% : 12 % pour les capteurs d’empreintes digitales, 4 % pour la reconnaissance rétinienne, 2 % pour la reconnaissance faciale et 2 % pour la reconnaissance vocale) et le code PIN classique (11%). 38% du panel redoutent avant tout la collecte, l'enregistrement et l’utilisation de leurs données personnelles. Ils se montrent également peu rassurés en ce qui concerne la sécurité de la biométrie :

  • 22 % en trouve l’usage risqué, sans plus de précision ;
  • 23 % craignent que des tiers accèdent à leurs données en cas de perte de leurs appareils ;
  • 28 % pensent que des criminels peuvent passer outre pour accéder aux services en ligne ;
  • 34 % ont peur de ne pouvoir accéder à leurs services en cas de dysfonctionnement.
Même si l’étude n’a été réalisée que sur un panel restreint de 1012 internautes, et ne porte que sur des services en ligne divers (de la messagerie électronique à la banque en ligne, en passant par le supermarché ou la réservation de place de cinéma), elle prouve qu’il y a une méconnaissance flagrante des différentes solutions de sécurisation disponibles. Et que le couple identifiant/mot de passe, avec tous ses défauts possibles, garde un bel avenir devant lui sur le Web.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº799