Épargne et crise

Les Français ont-ils vraiment peur du risque ?

Créé le

19.11.2014

-

Mis à jour le

01.12.2014

Avec la crise, les Français épargnent davantage et de manière plus prudente, mais conclure à une aversion croissante au risque serait erroné. Au contraire, les préférences intrinsèques des épargnants s’avèrent très stables dans le temps. Cette dimension  est à prendre en compte lorsque l’on cherche à orienter l’épargne vers l’économie productive.

Image
Image

En pleine tourmente financière, fin 2010, le journal Le Monde titrait « La France a peur, la France épargne » ; en août 2014, Les Échos écrivaient : « Le taux d'épargne : une hausse dans la douleur ». Toujours plus d’épargne et de précaution… mais moins de prises de risque : tel est le constat. En effet, depuis la chute de Lehman Brothers, les Français font preuve de plus de prudence dans leurs placements financiers. Les enquêtes s’accordent ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº778