Marché secondaire

« Les banques ne vont pas brader leurs actifs »

Créé le

15.01.2021

Le contexte actuel ne favorise paradoxalement pas le marché secondaire des Non Performing Loans (NPL). Pensant que les banques veulent absolument se débarrasser de ces actifs, les investisseurs s’attendent à des décotes importantes. Les banques, quant à elles, voyant qu’un nombre croissant d’investisseurs s’intéressent à leurs NPL, pensent les vendre à un bon prix.

Image

En quoi consiste votre intervention, en tant que conseil financier, sur le marché secondaire des NPL et comment le marché a-t-il évolué ?

Nous sommes susceptibles de conseiller aussi bien le vendeur, c’est-à-dire la banque, que l’acheteur. Les vendeurs et les acheteurs sont également conseillés par des avocats qui ont une vision juridique de l’opération quand l’approche du conseil financier est davantage économique.

Les acheteurs historiques sont des hedge funds, souvent anglo-saxons, spécialisés ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº853