Fiscalité

Grandes banques et paradis fiscaux : le divorce est-il possible ?

Créé le

07.01.2014

-

Mis à jour le

15.01.2014

Appréciés par les banques en raison de leur attractivité fiscale, leur secret bancaire, leur absence de zèle judiciaire et leur rôle de facilitateurs, les paradis fiscaux permettent parfois simplement de fluidifier le déroulement d'affaires légales, mais aussi et même souvent de camoufler la fraude fiscale et l'argent provenant de trafics illégaux. FATCA et d'autres législations récentes semblent ébranler cet état de fait. Toutefois le divorce s'annonce difficile entre les banques et les paradis fiscaux.

Image
Image

Lorsque l’on a la chance de voyager dans des contrées paradisiaques, il est courant de croiser des enseignes bancaires réputées et mondialement connues. En arrivant à l’aéroport d’Antigua dans les Petites Antilles, la première surprise est de voir d’un côté une longue file d’attente aux contrôles policier et douanier, de l’autre côté un petit portillon que certains « touristes » franchissent rapidement à la descente de leur jet privé. La seconde surprise, ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº321