Droit des marchés financiers

Gouvernance des banques : tout reste à faire après la crise

Créé le

18.09.2012

-

Mis à jour le

26.09.2012

La crise née en 2007 est une crise de confiance. Cette perte de confiance s’accompagne même d’une défiance à l’égard des acteurs les plus impliqués dans ce modèle, à savoir les banques. Pour retrouver la confiance des citoyens, un changement radical du mode de gouvernance des banques est nécessaire.*

Image

L’enquête d’Ernst & Young de 2011[1] , menée auprès de 20 500 clients des banques de détail, montre que 55 % des clients américains sont moins confiants que l’année précédente. En Europe, c’est au Royaume-Uni (63 %) que la perte de confiance a été la plus marquée. Dans les pays moins impactés par la récession comme l’Inde, le Brésil et la Chine, le niveau de confiance des clients dans le secteur bancaire s’est au contraire significativement ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº752