Financement de la transition énergétique : quand les start-up s’en mêlent…

Créé le

20.11.2015

-

Mis à jour le

01.12.2015

Et si les épargnants français finançaient, via du crowdlending, des systèmes d’éclairage solaire dans des villages sénégalais tout en touchant 6 % d’intérêts annuels ? C’est l’alliance de deux start-up qui proposent cela : la plate-forme de financement participatif dédiée au développement durable Lendosphère et le fabricant de lampadaires solaires basé à Bordeaux Sunna Design. Un modèle économique innovant sous-tend le montage : le prêt sera en effet remboursé en 3 ans par les foyers bénéficiaires, via un système de prépaiements de très petits montants (20 centimes par jour), donnant accès dans les maisons à l’énergie solaire produite par les lampadaires. « Les foyers qui rembourseront bien bénéficieront pour la première fois d’un credit rating et nous pourrons alors leur vendre à crédit d’autres types d’appareils à brancher sur le système solaire, par exemple  un smartphone ou un petit réfrigérateur », anticipe Thomas Samuel, le fondateur de Sunna.

…et s’allient à un assureur

La plate-forme de crowdlending Lendosphère a noué un partenariat avec Allianz France pour financer à partir de début 2016 des projets de transition énergétique menés par des collectivités locales ou des sociétés public/privé. L’assureur a créé un fonds dédié, géré par Eiffel Investment, afin de financer le double du montant prêté via Lendosphère par chaque particulier, client ou habitant de la collectivité, en abondant donc de 2 000 euros maximum par personne et par projet. Allianz pourrait investir 5 à 10 millions d’euros sur 5 ans, du même ordre que pour son partenariat lancé en avril avec la plate-forme de crowdequity SmartAngels et le fonds Idenvest Partners, qui a déjà généré 1,3 million d’euros de financement.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº790