Viticulture

Financement et gestion des risques : les spécificités du secteur viticole

Créé le

18.01.2019

-

Mis à jour le

31.01.2019

Le dirigeant des Domaines Famille JM. Cazes ( Châteaux Lynch-Bages, Haut-Batailley et Ormes de Pez) expose les particularités du financement du secteur viticole français et évoque l’exemple spécifique de la viticulture bordelaise et de ses vignobles familiaux.

Image

Quel est le poids économique de la viticulture dans le paysage agricole français ?

Il y a, me semble-t-il, deux façons de répondre à cette question. La première consiste à s’appuyer sur les données statistiques relatives à la viticulture et le constat est, de ce point de vue, immédiat. Selon l’INSEE, le vin représente, en effet, 19 % de la valeur de la production agricole française (hors subventions), soit près de 14,5 milliards d’euros et 250 000 emplois directs. Sur le seul département ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº829