L’Europe pas pressée d’encadrer le crowdfunding

Créé le

24.05.2016

-

Mis à jour le

31.05.2016

La réglementation de l’innovation financière est aussi affaire de timing. Encore jeunes, les plates-formes de financement participatif connaissent un développement rapide dans plusieurs pays européens, mais les volumes sont encore modestes (4,2 milliards d’euros levés en 2015 contre 1,6 milliard en 2014). La Commission européenne estime que « la mise en place d’un cadre commun au niveau européen ne semble guère justifiée à ce stade » dans un rapport sur le secteur européen du crowdfunding publié en mai. Elle argue que plusieurs États membres ont commencé à mettre en place des cadres nationaux adaptés à leurs marchés, à ce jour très locaux, et à leurs réglementations locales. « Nous continuerons à suivre de près l’évolution du marché et de la réglementation », a toutefois précisé le commissaire Jonathan Hill. La Commission se réunira deux fois par an avec les acteurs et régulateurs du secteur. L.B.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº797