En bref

Créé le

23.08.2016

-

Mis à jour le

01.09.2016

Rakuten crée un laboratoire autour de la blockchain. En rachetant Bitnet, une société spécialiste du bitcoin, le spécialiste de l’ecommerce japonais (qui détient en France Priceminister) va se doter d’un laboratoire pour étudier la blockchain et, à terme, déterminer comment l’intégrer à son offre. Parmi les applications envisagées, la gestion de ses offres de fidélisation ou la billétique.

 

Union Pay lance ses services mobiles au Canada. L’émetteur de cartes chinois y propose ses services de paiement mobile et par carte depuis la mi-août. Les paiements inférieurs à 100 dollars canadiens ne nécessitent ni identification par code PIN ni signature.

 

La banque de Tokyo-Mitsubishi va développer sa propre crypto-monnaie. La banque a confirmé à Reuters en juin dernier réaliser des tests sur la blockchain en utilisant cette technologie pour développer sa propre monnaie virtuelle. Elle serait intégrée à une application mobile pour permettre le retrait d’argent directement à partir de smartphone, en y ajoutant une couche de sécurité et de fiabilité pour assurer un suivi des transactions.

 

Quatre terminaux Android sur cinq vulnérables à une faille cachée dans le protocole TCP. Lors de la conférence Usenix Security 2016, les chercheurs de l’université de Californie, Riverside et l’armée américaine ont dévoilé que près de 80 % des terminaux sous Android étaient vulnérables à une faille nichée dans le protocole TCP utilisé pour l’accès à Internet et corrigée depuis juin 2016 dans le noyau Linux. Android, qui est basé sur Linux, n’a pas déployé de correctifs sur toutes ses versions. Et même si la faille est difficile à exploiter, elle peut servir de point d’entrée pour des attaques ciblées.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº799