Conseiller patrimonial : un métier à la loupe

Créé le

17.09.2012

-

Mis à jour le

26.09.2012

Plus de la moitié des conseillers en patrimoine au sein des banques sont des conseillères, selon une récente étude de l’Observatoire des métiers de la banque. Âgés de 41 ans en moyenne, pour 15,6 années d’ancienneté, les conseillers patrimoniaux sont à près de 90 % titulaires d’un bac +4 ou plus. Activité phare dans un contexte Bâle III où la collecte de dépôts et les crédits à faible risque sont recherchés, le métier est amené, selon cette même étude, à se démocratiser au profit d’un éventail plus large de clientèle. Mais des ombres demeurent au tableau et altèrent la rentabilité de l’activité : sont en particulier citées la mise en jeu croissante de la responsabilité du conseil en patrimoine qui pousse les établissements à standardiser leurs offres, l'interdiction probable par l’Europe des rétrocommissions et l'augmentation structurelle de la pression concurrentielle.

Documents à télécharger:
Link
À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº752