application

Smart contracts

Blockchain : l’automate comme autorité ?

Créé le

06.09.2016

-

Mis à jour le

16.09.2016

À partir du modèle de désintermédiation décentralisée de la technologie Blockchain et des organisations autonomes distribuées qu'elle permet, les auteurs exposent certaines interrogations soulevées par les « smart contrats » en matière de gouvernance ou de gestion des litiges notamment, via l’exemple de The DAO.

Image
Image
Image

Plus d’un milliard de dollars ont été injectés dans des start-up utilisant la technologie blockchain entre 2013 et le premier trimestre 2016[1] . Le nombre de sociétés catégorisées comme des « start-up blockchain » a quadruplé sur la dernière année[2] . Il est indéniable que l’engouement pour cette technologie dépasse l’intensification de sa couverture médiatique récente. Décrite comme la « Trust Machine » ou « machine à fabriquer ...

À retrouver dans la revue
Banque et Stratégie Nº350