Prospective

La banque de demain est-elle condamnée à être nationalisée ?

Créé le

17.09.2012

-

Mis à jour le

09.10.2012

Entre besoin de recapitalisation des établissements, rareté des investisseurs, doute sur l’efficacité des réglementations, besoin urgent de financer non seulement les entreprises mais aussi les collectivités locales, pression de l’opinion publique, les conditions sont réunies pour une ingérence accrue des pouvoirs publics dans les banques… Jusqu'à la nationalisation ?

Image

Interpellation provocatrice ? Pas seulement. Question incongrue il y a peu, elle est posée plus sereinement aujourd’hui. Après 25 ans de dérégulation financière, mais la crise aidant, on ne s’étonne pourtant plus des interventions publiques massives avec des nationalisations à la clé. À circonstances exceptionnelles, moyens exceptionnels, bien sûr. Mais demain, peut-on envisager que l’État puisse se retirer de la scène, comme avant 2008 ? En Europe du moins, au grand dam des ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº752