application

Bâle III : le renforcement des fonds propres continue

Créé le

20.09.2012

-

Mis à jour le

26.09.2012

374 milliards d’euros manquent encore à l’appel pour que les grandes banques internationales satisfassent le ratio de solvabilité qui va être progressivement exigé par le Comité de Bâle. Ce QIS [1] – qui ne tient pas compte des choix stratégiques que sont en train de faire les établissements – se base sur les chiffres au 31 décembre 2011. La précédente estimation datait de 6 mois et se chiffrait à 486 milliards. Sur le front de la liquidité aussi, les choses s’améliorent puisque le ratio LCR de ces banques s’établirait à 91 %, soit un point de plus qu’à la précédente estimation, l’objectif étant de dépasser 100 %. La révision du calcul de ce ratio, que le comité devrait présenter d’ici la fin d’année, pourrait réduire l’effort encore à fournir.

1 Quantitative Impact Study, publié le 20 septembre par le Comité de Bâle.

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº752
Notes :
1 Quantitative Impact Study, publié le 20 septembre par le Comité de Bâle.