application

Avis d'expert sur "Les paiements à l'heure de l'Europe et de l'e-l-m-paiement"

Créé le

09.07.2014

-

Mis à jour le

10.07.2014

"Monument de recherche et de pédagogie" Gilbert Labbé. Directeur de la division du trésor d'EDF et Président de la Comission SEPA de l'AFTE

Image

Enfin… le SEPA nouveau est arrivé ! Certes, il est toujours plus facile de refaire l’histoire a posteriori, mais si l’on considère les efforts que continuent à déployer les différents acteurs économiques pour mettre en place les nouveaux moyens de paiement SEPA, on est en droit de se poser quelques questions. Si la légitimité de vouloir harmoniser les différentes formes de virement au niveau européen est indéniable, celle de vouloir remplacer les modèles effi cients de prélèvements nationaux par un modèle européen unique l’est certainement moins. Il aurait sans doute été beaucoup plus utile de consacrer autant d’énergie à développer des moyens de paiement réellement nouveaux et destinés à combler le vide existant pour le e-commerce, qui est l’économie traversant véritablement les frontières.
Il ne faut sans doute pas oublier qu’un moyen de paiement, pour être utile et pérenne, doit répondre à la quadrature du cercle… il doit être simple, efficace, économique et sécurisé.
En parcourant (pour ne pas dire en dévorant…) le livre de Régis Bouyala, monument de recherche et de pédagogie, on reprend vite espoir, car après avoir brossé un tableau exhaustif de la mise en oeuvre du « Single Euro Payment Area » où tout ce qu’il faut savoir est harmonieusement condensé, il donne une vision très complète de l’« explosion » de solutions permettant de payer et d’être payé dans l’univers de plus en plus dématérialisé du « e » et du « m ». Nul doute que dans ce feu d’artifice, il y aura quelques, voire beaucoup de pétards mouillés, mais gageons que les moyens de paiement qui sortiront du lot seront ceux qui répondent le mieux aux exigences mentionnées plus haut.

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº760