Kyndryl-THOP-Standard-Banners-1000x90

Droit de régulation bancaire

Agrément bancaire : des précisions importantes quant aux qualités requises des dirigeants

Créé le

23.10.2013

-

Mis à jour le

04.11.2013

L’article 39 de la loi du 26 juillet 2013 de séparation et de régulation des activités bancaires renforce le contrôle du superviseur sur les personnes dirigeant des établissements de crédit en l’élargissant aux membres des organes collégiaux et en clarifiant la procédure de nomination ou de renouvellement des dirigeants. Il apporte d’utiles précisions sur les qualités que doivent présenter les dirigeants des établissements souhaitant obtenir l’agrément bancaire.

Image
Image

Le Code monétaire et financier subordonne l’agrément bancaire à certaines conditions[1] relatives notamment aux dirigeants des établissements de crédit[2] . Ceux-ci, au moins au nombre de deux[3] , doivent satisfaire à une triple exigence d’honorabilité, de compétence et d’expérience.

Jusqu’à la loi du 26 juillet 2013 de séparation et de régulation des activités bancaires[4] , le Code monétaire et financier apportait peu de précisions sur le contrôle par le ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº765
CB Bâle