Monnaies solidaires

30 000 euros de « produit intérieur doux »

Créé le

22.02.2012

-

Mis à jour le

28.02.2012

La ville de Toulouse a rendu public un bilan de son expérimentation d’une monnaie dite « complémentaire », axée sur les valeurs écologiques, sociales et de coopération territoriale. Le SOL Violette a été mis en place dans la Ville rose depuis mai 2011. 41 000 euros ont été transformés en SOL, dont 30 % ont été reconvertis en euros par la suite. Un quart a tourné trois fois dans l’économie, générant un chiffre d’affaires (ou « produit intérieur doux ») de 30 000 euros. Ce sont 600 Toulousains et 75 commerces ou prestataires qui ont participé à l’initiative. Parmi eux, le Crédit Municipal et le Crédit Coopératif jouent le rôle de bureaux de change. Un bilan jugé positivement par le principal bailleur de fonds, la Mairie (120 000 euros), qui souhaite que l’expérience se poursuive en 2012. D'autres expériences similaires se tiennent en Bretagne, dans les Alpes et en région parisienne.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº746