Kyndryl-THOP-Standard-Banners-1000x90

Lancement d’une plateforme nationale de calcul quantique

Créé le

13.01.2022

Un peu moins d’un an après l’annonce d’un plan d’investissement de 1,8 milliard d’euros en faveur des technologies quantiques, dont les capacités sont démultipliées par rapport à l'informatique classique (voir encadré), le gouvernement français a lancé le 4 janvier dernier sa plateforme nationale de calcul quantique hybride. Associant des supercalculateurs classiques et des accélérateurs quantiques, cette plateforme sera mise à la disposition d’une communauté de chercheurs, de scientifiques et de start-up. L’objectif est de faciliter leur accès aux capacités de calcul quantique, afin qu’ils puissent développer le matériel et les logiciels permettant d’exploiter cette nouvelle informatique. « C’est un budget de plus de 72 millions d’euros que l’État engagera au titre de l’acquisition et de la mise à disposition de dispositifs de calcul quantique, mais aussi au titre de la diffusion des usages du calcul quantique, des travaux de recherche et développement industriels ou académiques, avec un effet de levier au titre du financement de 100 millions d’euros supplémentaires par les industriels, l’Europe et les collectivités », a précisé Frédérique Vidal, ministre de la Recherche et de l’Innovation, lors de la visioconférence de lancement. « C’est une vision pour l’avenir, a poursuivi Frédérique Vidal. Le plan France 2030 incarne cet optimisme et veut donner toutes ses chances à notre pays d’être un acteur majeur du monde de demain. » Sur ce terrain, les États-Unis, la Chine mais également la Russie, en particulier dans le domaine de la cryptographique quantique, ont plusieurs longueurs d’avance. Le plan quantique voulu par Emmanuel Macron vise à rattraper ce retard.

L'appel de Cédric O

Cette nouvelle plateforme va également s’ouvrir à des applications plus commerciales, y compris dans le secteur bancaire (voir encadré). En mélangeant calcul de haute performance classique et informatique quantique, elle ouvre la voie à des avancées pouvant, à terme, être utilisées en Bourse ou dans la sécurisation des échanges interbancaires. C’est pourquoi, lors de cette même conférence, Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques a précisé qu’elle « doit aussi être une plateforme pour l’écosystème français et européen. Nous appelons l’ensemble des start-up françaises et européennes du quantique à s’inscrire dans la dynamique de cette initiative et à en tirer parti. Nous voulons que cette plateforme devienne un levier de développement de cas d’usage, de développement technologique et de développement économique. » En ligne de mire de cet appel, notamment, les trois pépites que sont Alice & Bob – qui veut construire un ordinateur quantique –, Pasqal – spécialiste des processeurs quantiques, partenaire du Crédit Agricole CIB dans la recherche de nouveaux algorithmes pour la gestion de capitaux et la gestion de risques, qui vient par ailleurs de racheter le spécialiste des algorithmes néerlandais Qu&Co – ou encore Quandel – société spécialisée dans la fabrication de sources de photons uniques, éléments de base des calculateurs quantiques.

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº865
TNP
CB Bâle