Square
 

La réforme devrait favoriser
la gestion autonome des crises par le secteur

Créé le

16.02.2023

-

Mis à jour le

21.02.2023

Élargir le recours à la résolution pour les petites et moyennes banques devrait faire davantage reposer le poids des sauvetages sur les investisseurs et les banques, mais le surcoût probable ne devrait pas entraîner de révisions à la baisse significatives des notes d’émetteurs bancaires.

Second pilier de l’Union bancaire, le mécanisme de résolution unique n’a pas permis de pleinement homogénéiser la condition des créanciers des banques en difficultés depuis sa mise en œuvre en 2016. La directive sur le redressement et la résolution des établissements de crédit (BRRD) a été peu utilisée et le renflouement interne (bail-in) très rarement appliqué au niveau des créanciers senior. Plusieurs sauvetages de banques petites ou moyennes, de taille de bilan inférieure à 100 milliards d’euros, ont été gérés directement par les États, les créanciers n’ayant pas été mis à contribution de façon ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº878
RB
RB