Il faut aussi protéger
les données réglementaires

Créé le

13.10.2022

-

Mis à jour le

23.11.2022

Les données rassemblées et transmises pour les besoins de supervision sont toujours plus nombreuses et plus détaillées. Si BCBS 239 appelle à garantir leur intégrité, il y a aussi beaucoup à faire en termes de sécurité de l’information.

Image
Image

Aux débuts de la banque moderne (initiée avec la Loi bancaire de 1984), le reporting réglementaire transmis aux autorités de supervision portait sur des agrégats comptables, préalablement publiés au marché. Le support de reporting, sur papier ou dans des formats électroniques propriétaires peu structurés, réduisait les risques d’interception.

Au fil des nouvelles exigences et réglementations, les données envoyées sont plus détaillées, et peuvent désormais contenir des séquences dont la granularité explicite clairement les informations de chaque contrat. Ainsi, par exemple, les Grands Risques dans ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº873