Sociétés d’avocats : les nouveaux enjeux de l’ouverture du capital

Créé le

06.12.2022

L’ouverture des sociétés d’avocats aux capitaux extérieurs, c’est-à-dire aux investisseurs, personnes physiques ou morales n’ayant pas la qualité d’avocat, est une perspective intéressante pour leur développement et leur croissance. Cette ouverture constitue, entre autres, un enjeu majeur du devenir des sociétés d’avocats et, par extension,
de la profession elle-même.

Image

La question n’est pas nouvelle. Par le passé, les instances ordinales de la profession d’avocat s’étaient timidement penchées sur le délicat et épineux sujet qu’est le financement des sociétés d’avocats, sans toutefois y apporter des réponses concrètes. Pourtant, le rapport dit « Haeri » sur l’avenir de la profession d’avocat1 rappelait déjà, en février 2017, que « la réalité de la profession, le dynamisme de sa jeunesse, la volonté qui anime les cabinets de toutes tailles de conquérir de nouveaux marchés, permettent d’espérer en tout cas de dépasser les frilosités. Il est en effet impératif pour ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque HS-Stratégie-Nº4
Ed 2023