Italie

La performance des banques dépendra de la hausse des taux et de l’énergie

Créé le

20.10.2022

-

Mis à jour le

24.10.2022

Les banques italiennes sont confrontées à des tensions modérées sur les marchés financiers, après la victoire de l’alliance des droites
aux élections législatives.
Au cours des prochains mois, leur performance financière dépendra assez largement du resserrement de la politique monétaire
et de la persistance de
la crise énergétique.

Image

Pour les investisseurs, l’un des principaux points d’attention sera la rentabilité des banques, soutenue en Italie comme dans le reste de la zone euro par le relèvement du principal taux directeur de la Banque Centrale Européenne (BCE), maintenant attendu autour de 2,25 % en fin d’année.

L’ensemble du secteur bancaire devrait bénéficier d’une hausse des revenus d’intérêt, mais son ampleur dépendra au cas par cas du modèle économique et de la structure du bilan de chaque institution. Les effets sur les marges ne seront pleinement ressentis qu’en 2023, en raison du caractère progressif de cette ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº873