Recrutements

Les banques en quête de talents pour accompagner leur transformation

Créé le

19.07.2022

-

Mis à jour le

29.08.2022

En dépit de la détérioration des perspectives économiques et la poursuite de la crise pandémique, les banques vont recruter pour soutenir leur développement. Afin de mettre à exécution son plan stratégique « Growth, Technology, Sustainability 2025 » visant notamment à accélérer la transition de ses clients vers une économie plus écologique et technologique, BNP Paribas compte recruter en France 7 000 collaborateurs. Les besoins de recrutement du groupe portent sur les métiers de commerce au service des clients particuliers et entreprises, de l’IT (data, cloud, cybersécurité...) et les fonctions supports et de contrôle (audit, conformité, risques...). La banque de la rue d’Antin souhaite accueillir plus de 3 000 nouveaux collaborateurs en CDI, parmi lesquels 2 000 jeunes diplômés, 2 000 alternants, 1 500 stagiaires et 300 VIE partout en France.

Pour 2022, LCL vise pour sa part 2 000 embauches, dont 1 500 CDI et CDD pour son réseau d’agences, ainsi que 500 alternants et des centaines de stagiaires de longue durée. La filiale de Crédit Agricole SA recherche majoritairement des commerciaux et des conseillers clientèle et recrute principalement des diplômés Bac +2 à Bac +5, en banque, assurance, finance d’entreprise et gestion de patrimoine. Le Crédit Agricole recrutera cette année 1 090 personnes en Bretagne. Cela comprend 720 postes en CDI/CDD, 370 alternants. Une trentaine de postes seront créés pour des profils experts de haut niveau (finance, cybersécurité, data, digital). Dans la continuité de son plan stratégique 2025, La Banque Postale table, quant à elle, sur 250 nouvelles recrues dans des fonctions régaliennes et commerciales pour renforcer sa banque privée. Les banques françaises ont besoin de talents mais sont confrontées à la concurrence avec d’autres secteurs et d’autres obstacles pour les attirer.

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº870
Club Banque