application

Éditorial

Créé le

13.10.2022

-

Mis à jour le

29.10.2022
Image

La House of Finance, pôle d’excellence de l’Université Paris Dauphine-PSL dans le champ de la finance, rassemble sous son égide plus de trente formations de niveau master. Accessibles en formation initiale, en apprentissage et à tout moment de la vie professionnelle, elles préparent à tous les métiers de la finance. La House of Finance regroupe également six chaires et initiatives de recherche et plus de 100 chercheurs répartis dans six centres de recherche, respectivement dans les disciplines de l’économie, de la gestion, des mathématiques, de l’informatique, du droit et des sciences sociales.

De manière concrète, à travers la House of Finance, nous avons créé une plateforme de collaboration et de mise en réseau, dont le but est de concevoir et piloter des projets innovants et des programmes de recherche, renforcer la relation avec le monde économique et institutionnel et valoriser l’ensemble des résultats à travers des publications et des événements d’importance.

Organisée pour la neuvième année consécutive, l’Université d’été de l’asset management constitue l’un de ses fleurons. Elle a accueilli pas moins de 2 000 participants depuis 2014, dans les salles de Dauphine et à distance. Depuis son lancement, ce sont plus de 100 experts, décideurs publics, économistes, stratégistes et gestionnaires d’actifs qui sont intervenus dans le cadre de cette université d’été.

La neuvième édition de l’UeAM, co-organisée avec Sanso IS et Quantalys, en partenariat avec Crédit Mutuel IM, Robeco, Ostrum AM et CPR AM, accueille 18 intervenants experts, économistes, experts financiers et des gérants d’actifs, dans le but d’échanger sur ces questions cruciales et de faire émerger des pistes de réflexion et d’action.

Je remercie tous les partenaires qui soutiennent l’événement depuis sa création, et les personnes qui le font vivre et progresser.

Risques géopolitiques, choc pétrolier
et inflation
 : retour aux 70’s ?

Cette année, le programme se place sous un thème que l’actualité impose. Il tente de répondre à trois questions principales : Quels scénarios pour les investisseurs de long terme ? Quelles allocations stratégiques et tactiques face à ce nouveau paradigme ? Quelles sources de rendement et de diversification durables pour les sociétés de gestion ?

Avec une inflation et un endettement public record, une croissance en berne et une guerre aux portes de l’Europe, les marges de manœuvre des décideurs et notamment des banquiers centraux sont plus que resserrées. Les banques centrales sont ainsi confrontées à un arbitrage difficile entre la lutte contre l’inflation et la sauvegarde de la reprise qui s’est timidement dessinée après la crise du Covid-19. Quelle est l’efficacité des politiques monétaires dans un tel contexte ?

À ces préoccupations de relativement court terme s’ajoutent des effets de long terme, en lien avec les grandes transitions qui s’imposent plus que jamais : énergétique, démographique et, enfin, climatique et environnementale. Ces bouleversements actuels et à venir ont un impact direct sur les anticipations, les besoins et les attentes des investisseurs. Quelles réponses l’industrie de l’asset management est-elle en mesure de proposer ? Le présent numéro nous permet de faire le tour de cette question. n