Square
 

Monnaie numérique de banque centrale

L’e-euro doit concilier
innovation et unité de la marque

Créé le

21.03.2024

-

Mis à jour le

25.03.2024

Le projet d’euro numérique de détail est plus complexe qu’il n’y paraît. L’usage
de la DLT (registre distribué) et la possibilité pour les acteurs privés de développer leurs propres services semblent préférables. Mais
il faut que cette monnaie reste reconnaissable et utilisable.

La première phase de test de l’euro numérique a été lancée le 1er  novembre, pour une durée de deux ans. Elle va permettre d’étudier le design de la future monnaie numérique et les règles qui régiront son émission et sa gestion. Dans leur post de blog du 19 février 2024, Ulrich Bindseil, Piero Cipollone et Jürgen Schaff de la Banque Centrale Européenne (BCE) alertent : « Les banques sont inquiètes de voir leurs clients détenir davantage d’euro numérique aux dépens des comptes courants. Leurs inquiétudes sont infondées. L’euro numérique sera un moyen de paiement et non un véhicule d’investissement. » ...

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº891
Moins de 10 % des Suédois payent en cash
$!L’e-euro doit concilier innovation et unité de la marque
Trois architectures possibles
$!L’e-euro doit concilier innovation et unité de la marque