Square
 

Marges

La pression sur les MNI devrait s’estomper en France en 2024

Créé le

22.01.2024

-

Mis à jour le

25.01.2024

Alors que le bal des résultats des banques françaises commence le 1er février, 2023 sera probablement un mauvais cru pour les marges nettes d’intérêt (MNI) de la banque de détail en France, pénalisées par la hausse des taux de l’épargne réglementée, les taux d’usure et le recul du crédit. « Les MNI domestiques des banques françaises sont structurellement étroites. Elles se sont fortement contractées car les passifs ont été réévalués beaucoup plus rapidement que les actifs et les stratégies de couverture des taux d’intérêt se sont avérées insuffisantes pour s’adapter rapidement au régime de taux d’intérêt plus élevé », soulignent dans une note le 7 décembre les analystes de Fitch Ratings, qui estiment cependant que « la pression sur les revenus dans la banque de détail en France devrait s’estomper après le permier semestre 2024 en raison de la production de prêts à des taux plus élevés et de la stabilisation des coûts de financement ». Une dynamique qui, selon eux, aiderait à une reprise progressive des MNI vers leurs moyennes à long terme de 1,10 % à 1,20 % en 2024. La diversification des modèles d’affaires des banques aidera à atténuer la pression sur les revenus de la banque de détail en France. Selon l’agence, la banque d’investissement et d’entreprise, la banque de détail internationale, l’assurance, la gestion de patrimoine et la location de voitures devraient soutenir les bénéfices, et la banque de détail domestique et le financement à la consommation se redresser.

En zone euro, les revenus d’intérêt et de marges nettes d’intérêt ont progressé. Le ratio coût/revenu, lui, a baissé de 61,2 %, en 2022, à 57,3 % au deuxième trimestre de 2023. Le rendement agrégé des capitaux propres (ROE) a atteint 10 % au cours du premier semestre de 2023, un niveau jamais atteint depuis plus d’une décennie. Il était de 7,7 % en 2022 et de 6,7 % en 2021. Une bonne nouvelle pour les banques européennes, qui doivent rattraper leur retard par rapport à leurs homologues américaines.

RB