Square
 

3 Questions à... Benoit Courmont, membre du Comité de Direction Groupe d’AG2R La Mondiale en charge de l’épargne retraite et patrimoniale et David Simon, membre du Comité de Direction Groupe d’AG2R La Mondiale en charge des investissements, des finances et des risques

« AG2R La Mondiale dispose
d’une taille critique lui permettant
de mutualiser les risques »

Créé le

22.05.2023

AG2R La Mondiale a obtenu l’agrément FRPS pour l’entité La Mondiale Retraite Supplémentaire auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Dans votre dossier déposé fin mars, quels éléments ont nécessité le plus de vigilance et de travail ?

La loi PACTE, entrée en vigueur en 2019, obligeait les compagnies d’assurance à cantonner leurs activités de retraite supplémentaires du reste de l’assurance vie. Ce changement était important pour AG2R La Mondiale, qui mutualisait jusqu’alors l’ensemble de ses engagements au sein d’un unique fonds général. La création du FRPS La Mondiale Retraite Supplémentaire permettait de répondre à cette obligation. Elle a donc nécessité une attention particulière sur la bonne répartition des actifs entre épargne et retraite pour disposer du bon équilibre actif/passif sur chacun des deux nouveaux portefeuilles, répartir équitablement les richesses existantes (notamment les provisions pour participations aux excédents, réserve de capitalisation, plus-values latentes) entre les deux périmètres et, enfin, créer et basculer informatiquement et juridiquement des encours de plusieurs dizaines de milliards d’euro. Toutes ces opérations se sont déroulées parfaitement et sans aucun impact négatif pour nos clients.

Jusqu’à quel point le marché se structure-t-il sous ce régime prudentiel des FRPS depuis la loi PACTE ?

L’ensemble du marché de la retraite supplémentaire s’est aujourd’hui structuré sous cette forme. L’obligation de cantonnement évoquée précédemment, associée avec le système prudentiel plus stable pour ces activités de très long terme que sont les activités de retraite ont fait basculer l’ensemble des opérateurs sur ce schéma.

Comment conserver une mutualisation des risques entre les contrats individuels et les contrats collectifs ?

La loi PACTE et les FRPS obligent à séparer les activités d’épargne et de retraite. Cette séparation n’est pas un problème pour AG2R La Mondiale, qui dispose d’une taille critique de plusieurs dizaines de milliards d’euros d’encours sur chacun de ces périmètres lui permettant d’assurer cette mutualisation. Il est en revanche toujours possible d’avoir, au sein d’un même portefeuille, des contrats individuels et des contrats collectifs de retraite. C’est d’ailleurs le cas pour La Mondiale Retraite Supplémentaire. Et au-delà de cette mutualisation entre retraite individuelle et retraite collective, AG2R La Mondiale dispose depuis de très nombreuses années d’un outil de cash pooling, GIE AG2R La Mondiale Cash, outil très puissant de gestion du risque de liquidité qui mutualise des profils de risques très différents au sein du groupe, bien au-delà de la retraite supplémentaire.

Propos recueillis par Sylvie Guyony

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº881bis
RB
RB