Choc inflationniste

Le scénario d’une hausse des taux de la BCE se précise

Créé le

18.07.2022

L’économie française n’a pas échappé aux ondes de choc économiques liées à la guerre en Ukraine qui affectent durement le moral des ménages et des entreprises depuis la fin février. Au premier trimestre 2022, selon l’Insee, l’Hexagone a été tout simplement à l’arrêt avec une croissance nulle du PIB en variation trimestrielle, après avoir progressé de 0,8 % au dernier trimestre 2021. Une contre-performance nourrie par la faiblesse de la demande intérieure hors stocks qui contribue négativement, à hauteur de –0,6 point, à l’évolution du PIB (après +0,5 point le trimestre précédent). Sur les trois ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº869