Square
 

Masse monétaire

Les ressources résidentes des banques progressent

Créé le

19.02.2024

-

Mis à jour le

26.02.2024

En France, les ressources résidentes des institutions financières monétaires incluses dans la masse monétaire M3 ont progressé de +1,2 %
en rythme annuel, soit +33,8 milliards d’euros en 2023. Le contexte de taux élevés en décembre a continué à entretenir la dynamique des transferts vers des produits plus rémunérateurs, qui se fait au détriment des dépôts à vue. Les ressources résidentes incluses dans l’agrégat M2-M1 (dépôts rémunérés) se sont accélérées de 16,4 % en glissement annuel (+178,4 milliards) à 1 264 milliards. Les dépôts à terme inférieurs à 2 ans se sont envolés de 68,1 % des flux (+142,3 milliards) tandis que la collecte nette des comptes sur livrets a progressé de 4,1 % (+36,1 milliards). De même, les placements sous forme de titres d’OPC monétaires ont augmenté de +24,5 % (+58,1 milliards). En revanche, les encours de dépôts à vue (M1), qui ont commencé à baisser à l’automne 2022, ont reculé fin 2023 de 12,6 % en rythme annuel (-188,8 milliards) à 1 308 milliards.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº890
Les dépôts rémunérés et titres d’OPC monétaires en soutien
$!Les ressources résidentes des banques progressent