Congrès
 

Taxation des surprofits

L’Italie revoit son projet de réforme

Créé le

11.10.2023

-

Mis à jour le

23.10.2023

Après le tollé qu’a suscité son projet d’une taxe de 40 % des surprofits des banques italiennes et l’alerte de la Banque Centrale Européenne (BCE) à cause de son impact sur la résilience des établissements, le gouvernement Meloni l’a amendé. La base imposable ne porte plus sur le bilan total mais sur le montant global de l’exposition au risque et exclut les titres d’État. Son plafond a été relevé de 0,1 % à 0,26 %. Les banques pourront payer la taxe ou augmenter leurs réserves non distribuables pour un montant équivalent à 2,5 fois celle-ci.

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº885