Kyndryl-THOP-Standard-Banners-1000x90

Capital réglementaire – Les CoCos dans le viseur des superviseurs

Créé le

26.08.2022

-

Mis à jour le

21.09.2022

Favorablement accueillie par les régulateurs au lendemain de la crise financière et perçue comme un outil de renforcement de la capacité d’absorption des pertes, la dette CoCo suscite aujourd’hui la méfiance des superviseurs. Cette solution conserve toutefois de précieux atouts et le point d’équilibre reste à trouver.

Image

Les obligations CoCos (COntigent COnvertibles) sont des instruments hybrides qui consistent en un pré-engagement des détenteurs de ces créances, à renflouer les capitaux propres lorsqu’une banque rencontre des difficultés soit directement par la conversion de ces instruments en actions ordinaires (Flannery 20051; Kashyap, Rajan, and Stein 20082), soit indirectement par l’absorption d’une fraction des pertes (effacement – temporaire ou définitif – du nominal). La conversion (ou l’absorption des pertes) se déclenche lorsque le ratio CET1 (Common Equity Tier 1, fonds propres de base ...

À retrouver dans la revue
Image
Revue Banque Nº871
TNP
CB Bâle