Cet article appartient au dossier : ENASS Papers 3 : l'extension de l'univers du risque.

Crise financière de 2007-2008

Pourquoi le secteur de l’assurance a-t-il été peu affecté par la crise ?

Durant la crise, les assureurs européens ont certes vu fondre la valeur de leur bilan et leur marge de solvabilité, mais ils ont pourtant globalement bien résisté. Différents facteurs expliquent cette bonne résilience, notamment un business model très différent de celui des banques, une allocation stratégique d’actifs défensive, une faible exposition aux actifs toxiques ou encore une valorisation adaptée de leurs actifs. De ce fait, contrairement aux banques, les entreprises d’assurance n’ont pas connu de climat de défiance généralisé.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°307

ENASS PAPERS 3 : L’extension de l’univers du risque

Pas moins de neuf crises sont survenues depuis 30 ans, avec notamment la crise de la dette en Amérique Latine (années 1980), la crise bancaire des pays scandinaves et du Japon (années 1990), la bulle Internet et la crise boursière des années 2000. Ce qui différencie la crise de 2007-2008 est qu’elle a totalement ruiné le système bancaire mondial. La perte de confiance a été telle que les banques ont cessé de se refinancer les unes les autres et sans l’intervention des banques centrales, il n’y aurait plus eu de circulation des capitaux à travers le monde ! Il est donc particulièrement ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 3 : l'extension de l'univers du risque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet