Covid-19

La BEI accompagne la reprise des PME et ETI françaises

Les PME et ETI françaises fragilisées par la crise sanitaire vont bénéficier de 3 milliards d’euros d’investissement supplémentaires, grâce au programme d’accompagnement de la BEI.

La BEI accompagne la reprise des PME et ETI françaises

L'auteur

Revue de l'article

Les PME et ETI françaises fragilisées par la crise sanitaire vont bénéficier d’1,45 milliard d’euros de prêts de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), abondés dans les mêmes proportions par ses partenaires bancaires. Soit « environ 3 milliards d’euros d’investissement supplémentaires », a précisé Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI.

Le programme « EU PL response to Covid 19 crisis for SME & MIDCAPS », annoncé en avril 2020, succède au premier plan de soutien d’urgence post-Covid-19 destiné aux PME et ETI européennes. Reposant sur la garantie de l’Union européenne, il assure des conditions de refinancement privilégiées aux banques commerciales. Ce programme européen vient compléter ceux mis en place par les États – le prêt garanti par l’État (PGE) en France.

Crédit Mutuel Alliance Fédérale est la première banque française à bénéficier du programme post-Covid 19 de la BEI. Deux lignes de crédit d’un montant total de 600 millions d’euros ont ainsi été accordées à l’établissement, qui pourra prêter en tout plus de 1,2 milliard d’euros à des entreprises françaises. « Ce sera aussi un investissement tourné vers l’avenir, a déclaré Nicolas Théry, président de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, lors de la signature du partenariat le 6 juillet dernier. Il est hors de question de remettre des moyens sur un système économique qui contribuait au désastre climatique. » Il s’agit aussi d’une condition de la BEI, qui exclut depuis novembre 2019 tout financement de projets liés aux énergies fossiles, et exige de ses partenaires de conditionner l’octroi de ses prêts aux activités respectueuses de l’environnement. G. D.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet