Droit des moyens et services de paiement

Le retrait d’espèces sur un compte de paiement obéit-il aux règles applicables aux instruments de la monnaie scripturale ?

La Cour de cassation nous gâte. Voici qu’elle nous livre un nouvel arrêt destiné à être publié au Bulletin et à enrichir les notes de jurisprudence sous les articles L. 133-1 et suivants du Code monétaire et financier (Cass. com. 24 janv. 2018, n° 16-26.188).

DAB

L'auteur

  • Pierre Storrer
    • Avocat au Barreau de Paris
      Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP

Revue de l'article

L’arrêt. Le droit des services de paiement est plein de pièges ; piège dans lequel est tombée la cour d’appel de Colmar, dans une affaire de retraits litigieux d’espèces au guichet d’une agence bancaire. En l’espèce, pas moins de 133 retraits, représentant une somme de 116 045 €, ont été effectués par Mme C. sur les six comptes détenus par Mme Y., laquelle assigna la banque en paiement de dommages-intérêts pour avoir accepté, sans vérification, qu’un tiers effectue à l’un de ses guichets des retraits d’espèces sur ses comptes.Opposant la forclusion partielle des prétentions de Mme Y., la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet