La mention du taux de période doit-elle figurer dans l’avenant modifiant le contrat de crédit initial ?

En cas de renégociation du prêt, les modifications du contrat initial sont apportées sous la seule forme d’un avenant comprenant diverses informations au nombre desquellesne figure pas la communication du taux et de la duréede la période.

Cass. 1re civ., 5 février 2020, pourvoi n° U 18-26.769, arrêt n° 116 F-P+B+I, M. Vieira de Resende et Me Dersigny c/ société Banque populaire occitane, LEDC 1er avril 2020 n° 4, p. 4, obs. M. Latina, Dalloz Act. 19 févr. 2020, obs.J.-D. Pellier ; Gaz. Pal. 31 mars 2020, n° 13, p. 42, obs. S. Piedelièvre, JCP E 2020, 1153, obs. Ph. Métais et E. Valette.

L'auteur

Revue de l'article

Calculé actuariellement à partir d’une période unitaire correspondant à la périodicité des versements effectués par l’emprunteur, le taux de période assure selon la méthode des intérêts composés, l’égalité entre d’une part les sommes prêtées et d’autre part tous les versements dus par l’emprunteur au titre de ce prêt en capital, intérêt et frais divers, ces éléments étant le cas échéant, estimés. Ainsi défini à l’article R. 314-2 du Code de la consommation, le taux de période constitue un « taux tout compris » permettant aux emprunteurs de vérifier l’exactitude du calcul du TEG, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet