Chronique : Nouveaux moyens de paiement, banque digitale et protection des données

Après l’invalidation du privacy shield, what else ?

Le 16 juillet 2020 la CJUE a, dans un arrêt très attendu, invalidé la décision 2016/1250 relative à l’adéquation de la protection des données personnelles assurée par le « bouclier de protection des données UE-États-Unis » (ou privacy shield). Dans le même temps, cet arrêt préserve les clauses contractuelles types (CCT) objets de la décision de la Commission européenne 2010/87, permettant le transfert de données à caractère personnel vers des sous-traitants établis dans des pays tiers. Ainsi énoncé, on pourrait penser que le recours aux CCT vient opportunément combler le vide laissé par l’invalidation du privacy shield, permettant ainsi aux échanges, notamment transatlantiques, de se poursuivre sous d’autres auspices. Mais il n’est pas certain que les choses soient aussi simples…

CJUE 16 juillet 2020, aff. C-311/18, Data Protection Commissioner c/ Maximillian Schrems et Facebook Ireland.

L'auteur

  • jouffin
    • Responsable du département veille réglementaire Groupe
      La Banque Postale
    • Docteur en droit

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°193

la pratique du droit bancaire et financier et de la conformité

Le début de la saga :l’arrêt Schrems I. Tout d’abord, rappelons la genèse de tout ceci. Un citoyen autrichien, Maximillian Schrems a contesté le fait que les transferts de données personnelles effectuées par Facebook sous l’empire de la décision d’adéquation n° 2000/520 (dite décision « sphère de sécurité » ou safe harbor) assuraient un niveau de protection adéquat.Par un arrêt du 6 octobre 2015[1] (dit Schrems I), la CJUE a jugé cette décision d’adéquation invalide. Les juges ont estimé que les programmes de surveillance des agences de renseignement US, et la collecte massive de données ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)