Chronique : Gestion de portefeuille

L’AMF demande à un gestionnaire de suspendre les rachats de parts d’OPC

L’AMF a demandé à une société de gestion de procéder à la suspension des souscriptions et des rachats des parts de trois de ses OPCVM et a pris acte de la décision du gestionnaire d’étendre cette suspension à cinq autres fonds de sa gamme ainsi que de son intention de transférer une partie des actifs des fonds concernés dans de nouveaux OPCVM qui devront faire l’objet d’un agrément.

Communiqué AMF du 28 août 2020.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°193

la pratique du droit bancaire et financier et de la conformité

 Dans le contexte actuel de crise sanitaire et de forte volatilité des marchés, l’AMF a précisé en mai 2020, sous forme de FAQ régulièrement mis à jour, que les sociétés de gestion de portefeuille sont tenues d’assurer la continuité de la gestion de leurs portefeuilles et de respecter leurs obligations réglementaires. Dans ce document, l’AMF a rappelé quels sont les différents outils de gestion du risque de liquidité des OPCVM et FIA, en introduisant une certaine flexibilité dans leur application pendant la période d’état d’urgence sanitaire (a.). C’est par application de ces mécanismes de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)