Cet article appartient au dossier : Assurance, ENASS Papers 8.

Répartition des risques

La responsabilité déplafonnée et la réparation améliorée en transport de marchandises

Le principe de réparation intégrale qui prime en droit commun n’est pas retenu en assurance de responsabilité du transporteur, dans le cadre de son activité de transport de marchandises. En effet, des limitations de responsabilité viennent plafonner la réparation due par le transporteur à l’intérêt marchandise lésé, sauf dans le cas de faute intentionnelle ou inexcusable. Mais il est possible de mettre en œuvre des dispositifs alternatifs de réparation intégrale/améliorée des dommages à la marchandise.

Exemple

L'auteur

    • Gestionnaire sinistres chez un courtier en assurance martimes

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°330

ENASS Papers 8

Dans le cadre de son activité de transport, le transporteur est chargé d’acheminer des marchandises sans qu’elles parviennent endommagées à destination ou qu’elles ne soient perdues. Une responsabilité de plein droit pèse ainsi sur le transporteur : ce dernier commet une faute de nature à engager sa responsabilité lorsque ses obligations contractuelles ne sont pas respectées.Afin de tempérer cette responsabilité objective, des cas exceptés – permettant de lever la responsabilité du transporteur ​– et un mécanisme élaboré de limitations de responsabilité [1] ont été mis en place. Ces ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 8

Sur le même sujet