RB833-COUV
Revue Banque n° 833 - Juin 2019
45,00 € TTC

FUSIONS TRANSFRONTALIÈRES: Les obstacles à surmonter

Edito

Fusions sous pression

Le secteur bancaire européen a connu des jours meilleurs : rentabilité sous pression, cours de Bourse en berne, érosion des parts de marché de leur BFI… Les fusions bancaires sont-elles une solution pour redresser la barre ? Notamment des opérations transfrontalières, qui pourraient faire émerger de nouveaux champions européens ?

Différents experts ont été réunis dans le dossier de ce mois par Sophie Gauvent pour tenter de donner une réponse à cette question. Certes, des opérations transfrontalières permettraient d’affirmer la puissance et la souveraineté du secteur bancaire européen face aux concurrents américains, et de décorréler plus nettement risque bancaire et risque souverain. Mais tous les auteurs soulignent que le cadre réglementaire inachevé de l’Union bancaire crée une fragmentation du capital et de la liquidité qui empêche de bénéficier de toutes les synergies que pourraient apporter des rapprochements transnationaux. Un groupe de travail de haut niveau créé par l’Ecofin de décembre 2018 pour avancer sur ces points devrait faire part des progrès réalisés en juin. Dans ce contexte, les fusions nationales semblent aujourd’hui plus aisées à mettre en œuvre, et même souhaitables dans certains pays dont le secteur bancaire reste encore très morcelé.

Un débat qui permet de mettre en perspective l’actualité marquée par les grandes manœuvres autour de Commerzbank…

 

Retour sur notre série sur les nouveaux usages de paiement. Pierre Françon (Quaelys) et Régis Bouyala (Pémance) se sont penchés en avril sur les paiements dans les transports, ils s’intéressent ce mois-ci aux règlements des notes de frais et dépenses professionnelles. Il y est question de paiements digitalisés, de services associés, de contrôles des transactions et d’intégration dans la gestion administrative. Trois témoignages viennent apporter leur expérience concrète sur les évolutions de l’activité : Edenred, opérateur historique des Ticket-Restaurant, C2A, qui s’est développé à partir des cartes carburant, tous deux convertis au digital, et la FinTech Mooncard.

 

Guillaume Cazauran (CRSF, TNP Consultants) analyse les effets de la nouvelle règle issue de MiFID II qui réforme le mode de financement de la recherche dans la gestion d’actifs. Et son constat est très négatif : baisse des budgets consacrés à la recherche, guerre des prix, réduction des effectifs, moindre couverture des mid-caps… L’auteur souligne que l’AMF elle-même plaide pour une révision de cette règle…

 

Régis Dos Santos (SNB/CFE-CGC) part en retraite et fait un bilan de la décennie passée à la tête du syndicat : il décrit la nécessité d’une présence constante sur le terrain, à l’écoute des salariés, et les craintes que suscitent à cet égard la loi El Khomri et les ordonnances Macron. Il revient aussi sur les transformations des réseaux bancaires liées à la digitalisation et qui vont s’accélérer pour suivre les besoins des clients. Mais au-delà des seules évolutions technologiques, ce sont les stratégies que les banques vont déployer grâce à ces outils qui retiennent toute sa vigilance.

Sommaire

Dossier : Fusions transfrontalières: les obstacles à surmonter

Dans sa forme actuelle, l’Union bancaire rend les fusions transfrontalières peu motivantes, le principal obstacle étant la fragmentation du capital et de la liquidité que subissent les établissements transnationaux. Un groupe de travail de haut niveau, mis en place par l’Ecofin du 4 décembre ...

Consultez un autre numéro