Droit de la régulation bancaire

Droit souple et actifs numériques

CE 2 avril 2021, Société Blockchain Process Security e. a., n° 448415.

Le Conseil d’État confirme la légalité d’un communiqué conjoint de l’AMF et de l’ACPR concernant l’enregistrement des prestataires de services d’actifs numériques.

Droit souple et actifs numériques

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°857

GESTION D’ACTIFS : La déferlante de l’investissement responsable

L’article L. 54-10-3 du Code monétaire et financier soumet à enregistrement auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) les prestataires de services d’actifs numériques qui fournissent les services suivants : la conservation pour le compte de tiers d’actifs numériques ; l’achat ou la vente d’actifs numériques en monnaie ayant cours légal ; l’échange d’actifs numériques ; l’échange d’actifs numériques contre d’autres actifs numériques et l’exploitation d’une plateforme de négociation d’actifs numériques.Avant l’enregistrement du prestataire, l’AMF, qui recueille l’avis conforme de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet