Cet article appartient au dossier : Les pays européens qui font le choix de la finance.

Royaume-Uni

Londres ne lâche rien !

Depuis la crise, le régulateur britannique a pris des mesures très contraignantes pour encadrer le secteur bancaire. Par ailleurs, la Grande-Bretagne doit désormais composer avec l'incertitude créée par un potentiel « Brexit ». Mais la Place reste toujours autant tournée vers la finance.

Royaume-Uni

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°785bis

Europe : ces pays qui font le choix de la finance

Quel est le poids de Londres dans la finance européenne ?Dans une récente publication de Nicolas Véron pour l'institut Bruegel [1], celui-ci montre bien le poids de Londres à l’intérieur de l’Union européenne. Suivant les métiers, la Place anglaise représente entre 30 et 80 % de l'activité globale. Mais une étude publiée par la BRI en 2012 [2] montre que la finance ne contribue plus à la croissance lorsqu'elle atteint un niveau trop important dans l'activité du pays (voir Encadré 1). C'est une position un peu provocatrice, car l’étude ne cible que quelques pays, mais qui pose la question ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)