Au-delà du système bancaire

Réguler le « shadow banking » : les propositions européennes… et les autres

La Commission européenne, au travers de son Livre vert publié en mars 2012 et ouvert à consultation jusqu’au 31 juin dernier, mais aussi le CSF, par ses différents rapports, affichent leur préoccupation sur le phénomène du shadow banking. Il s’agit d’en définir le périmètre (protéiforme), d’en évaluer l’ampleur  (significative) et de proposer des mesures de régulation adaptées.

L'auteur

  • Hubert-de-Vauplane
    • Associé
      Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP
    • Professeur associé
      Université Paris II – Panthéon-Assas

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°751

Protection des épargnants : jusqu’où faut-il aller ?

« Finance de l’ombre » ou « finance parallèle » ? Activités occultes ou activités régulées ? L’expression anglaise « ​shadow banking », mais aussi sa traduction française, laissent à penser à des activités immorales, voire illicites, du moins nuisibles. Il n’en est rien. Même si, là comme ailleurs, dans le monde de la finance, les excès de certaines techniques ont pu nuire à la perception de ces activités… Qu’est-ce d’abord que le shadow banking ? Au sens très large, il s'agit de tout ce qui a un lien avec les activités de financement, mais effectué en dehors du système bancaire régulé. ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet