Comptabilité

Bâle III : premières mesures d’impact et plans d’action dans les directions comptables des banques

La mise en œuvre de Bâle III montre la nécessaire cohabitation entre le comptable et le prudentiel. L’évolution des normes comptables aura certainement des conséquences sur les exigences de fonds propres. Les ​comptables devront être attentifs à ce point pour alerter en amont ceux ​qui ont la relation avec les régulateurs… De leur côté, ces derniers devront ​veiller ​​à préserver l’égalité de concurrence.

La mise en oeuvre de la réforme de Bâle III en Europe

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°735

La dette souveraine : un refuge de moins en moins sûr

La crise financière a conduit les régulateurs à revoir le dispositif prudentiel bancaire. Ce thème était inscrit au G20 de Séoul de novembre 2010. Au-delà d’un durcissement des exigences de fonds propres durs, les modifications à venir – en termes de filtres prudentiels, déductions à opérer, ratio de levier, provisionnement prospectif et capital contra-cyclique, liquidité notamment – et leurs dates de mise en œuvre ont une interaction avec des évolutions également en cours des normes comptables IFRS :distinction dettes/capitaux propres ;portefeuilles AFS, modèle de provisionnement en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet