Union bancaire

Le pilier manquant

Revue de l'article

Conçue initialement pour reposer sur trois piliers, l’Union bancaire va longtemps devoir se contenter des deux piliers Supervision et Résolution uniques, le pilier Garantie des Dépôts étant maintenu dans les limbes par l’Allemagne. Lors du Conseil européen du 15 octobre 2015, l’Allemagne a en effet exprimé, selon des sources diplomatiques citées par Reuters, son refus d’avancer sur ce troisième pilier. Ainsi, Berlin aurait fait retirer de la déclaration commune concluant le sommet un passage affirmant l’importance de la mise en application de l’Union bancaire et faisant référence au rapport des cinq présidents. Précisons que ce rapport préconise la création d’un système unique de garantie des dépôts. Le Nein allemand n’arrange pas les affaires de la Commission, qui cherche à aller vers plus d’intégration au sein de la zone euro. Elle pourrait toutefois avancer ses pions en publiant une proposition pour un système de réassurance européen pour les mécanismes nationaux de garantie des dépôts. S. G.

 

Sur le même sujet