Escroqueries

Coopération renforcée entre la Police nationale et l’AMF

Un nouveau cadre de coopération prévoit l’échange d’informations et la formation des policiers en charge des dépôts de plaintes en lien avec les marchés financiers.

Coopération renforcée entre la Police nationale et l’AMF

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°853

BILANS BANCAIRES : Les cessions de prêts non performants encouragées

Robert Ophèle, président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), et Jérôme Bonet, directeur central de la police judiciaire, ont signé, le 13 janvier dernier, un protocole définissant le cadre de la coopération entre le régulateur financier et la sous-direction de la lutte contre la criminalité financière (SDLCF). Celui-ci prévoit l’échange d’informations visant à mieux identifier les tendances des nouvelles arnaques financières, ainsi que la formation des policiers en charge des dépôts de plaintes en lien avec les marchés financiers.

Task-force nationale anti-arnaques

L’AMF intensifie ses coopérations avec de nombreux services de l’État et d’autres autorités. En avril 2020, elle a pris part à la task-force nationale anti-arnaques mise en place à l’initiative du ministère de l’Économie et des Finances. En octobre 2020, elle a obtenu du Tribunal judiciaire de Paris la fermeture de six adresses internet de sites proposant illégalement des investissements en biens divers : panneaux photovoltaïques, œuvres d'art, diamants, forêts, cheptels, vins, champagne, whisky, conteneurs.

Le pôle commun de l’AMF et de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) œuvre à la prévention les arnaques depuis 2010. Dans le contexte de la crise sanitaire, les deux autorités ont notamment concentré leurs efforts sur les conséquences de la digitalisation des modes de commercialisation de produits financiers auprès des particuliers. Afin de protéger les épargnants, elles mettent régulièrement à jour des « listes noires » d’entités et sites internet non autorisés et publient les url de sites usurpateurs d’acteurs régulés ou de sites proposant des investissements sans y être autorisés.

Géraldine Dauvergne

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet