Relance économique

30 milliards pour la transition écologique

30 milliards pour la transition énergétique

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°848

Infrastructures en Afrique - Combler le gap de financement

Le volet vert du plan de relance permettra-t-il les transformations nécessaires à la transition écologique ? Sur les 100 milliards d'euros du plan, 30 doivent être consacrés à la lutte contre le réchauffement climatique lors des deux prochaines années. Un montant à la hauteur de l’estimation des besoins réalisée par le think tank I4CE. « Si l’on se concentre sur les trois principaux secteurs […] qui sont la rénovation des bâtiments, la mobilité et la production d’énergie, les montants annoncés dans le plan de relance du gouvernement semblent, à première vue, correspondre aux besoins additionnels de financements publics nécessaires pour permettre à la France de rattraper son retard sur la Stratégie nationale bas carbone (SNBC). Ceci n’est valable que si, comme annoncé par le gouvernement, ces montants sont véritablement additionnels par rapport à ce qui existe déjà, soutiennent l’investissement, et sont accompagnés de mesures complémentaires », estiment Louise Kessler et Quentin Perrier (I4CE).

« Il ne suffit pas d’injecter de l’argent public pour réaliser la transition bas carbone », rappellent les chercheurs. Alors que le détail des dispositifs devrait être annoncé dans les prochaines semaines, des outils doivent améliorer le fléchage des investissements et il va falloir préparer et structurer les filières bas carbone de demain, la rénovation énergétique en particulier.

Autre bémol, le plan de relance chiffre les investissements publics nécessaires à la lutte contre le dérèglement climatique uniquement pour 2021 et 2022. I4CE estime que la transition écologique nécessite d’investir 22 milliards par an entre 2024 et 2028, après 11 milliards par an dans la période 2019-2023. L.B.

 

Sur le même sujet