Cet article appartient au dossier : Ethique et marchés financiers.

L'impératif réglementaire

Volonté politique : le maillon faible de l’éthique

Reconstruire une finance au service du plus grand nombre après des décennies de dérégulation nécessite des mesures législatives et réglementaires. Elles sont déjà bien engagées, mais le chantier reste à achever. Pour cela, le pouvoir politique doit raviver la volonté de réformer.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°802bis

Ethique & marchés financiers

Dans une citation restée célèbre sur l’architecture, Winston Churchill affirmait : « nous façonnons nos édifices, qui nous façonnent à leur tour ». La dérégulation du secteur financier dans les années 1980 et 1990 a profondément refaçonné l’architecture de la finance et, par la suite, les individus qui y ont travaillé. Et toute tentative visant à améliorer l’éthique en finance doit, selon nous, démarrer là où l’édifice de la finance est parti de travers.« Ce qui est bien ou mal dans une circonstance donnée »Dans les salles de marché aujourd’hui, « éthique » fait partie de ces mots – comme ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Ethique et marchés financiers

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet