Cet article appartient au dossier : Fiscalité 2013 : le poids de l'incertitude.

TTF

Une « taxe Pigou » aux objectifs flous

La taxe sur les transactions financières, dans sa version européenne comme dans sa déclinaison nationale, présente l'inconvénient de taxer des instruments de financement à long terme de l'économie.

globe

L'auteur

Revue de l'article

Dans un article publié récemment [1], vous pointez les faiblesses du projet européen de taxe sur les transactions financières (TTF). Quelles critiques peuvent être adressées à cette taxe, dans sa version française ?Les objectifs de la taxe française sur les transactions financières ne sont pas clairs : s’agit-il de « punir » les spéculateurs, de faire supporter aux banques une partie des coûts de la crise, ou encore de réduire la volatilité des marchés ? En affichant des objectifs multiples, on dilue l’ambition initiale du projet, voire sa légitimité. L’un des arguments indiscutables de la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Fiscalité 2013 : le poids de l'incertitude

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet