Union bancaire

La supervision à l’heure européenne : 2015, l’année test

Les principaux groupes bancaires français sont passés fin 2014 sous la supervision directe de la BCE. Gouvernance du nouveau mécanisme, modalités pratiques de la surveillance, priorités des superviseurs… les évolutions seront nombreuses.

L'auteur

  • Bilger
    • Responsable Supervision et Régulation, Finances
      Crédit Agricole SA
    • Membre
      Stakeholder Group de l’EBA

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°779

Numéro double 779-780 : Rétrospective 2014 - Prospective 2015

Le 4 novembre dernier, un an après son approbation par le Parlement européen, le nouveau dispositif européen de supervision appelé SSM (Single Supervisory Mechanism), en français MSU (Mécanisme de supervision unique), est entré en vigueur. Il concerne la supervision des 120 plus grandes banques des 18 pays de la zone euro.L’accent est mis sur le MSU, et non sur la supervision de la BCE stricto sensu. Le futur mécanisme de surveillance unique va en effet se bâtir autour d’une coopération étroite entre la Banque Centrale Européenne (BCE) et les autorités nationales compétentes (l’ACPR en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet