Nouvelle stratégie prudentielle

Risque opérationnel et fin de l’Approche avancée (AMA)

Après plus d’une décennie d’existence, après avoir fait l’objet de recherches académiques et de moult débats, la méthode avancée pour calculer le capital réglementaire au titre du risque opérationnel est sérieusement remise en cause par le superviseur prudentiel. Une mesure qui s’inscrit dans une politique de transparence des banques, mais qui peut changer d’une manière inéluctable le secteur financier.

decryptage

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°801

Reporting réglementaire : est-on allé trop loin ?

Jusqu’ici, pour calculer les réserves réglementaires, les établissements bancaires utilisaient une algorithmie complexe, inspirée des méthodes actuarielles. Désormais, la Commission bâloise souhaiterait démanteler cette méthode et la remplacer par une approche beaucoup plus simple, basée sur une formule simple standardisée ayant comme principale variable d’entrée le « Business Indicator », un proxy de l’activité bancaire calculé à partir des valeurs absolues des intérêts nets perçus, des commissions nettes de services et des activités de trading. La nouvelle approche standard est une ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet