Crises financières

Les banques islamiques plus résilientes que les banques conventionnelles ?

L’analyse de l’évolution des banques islamiques depuis le début de la crise en 2008 montre que ces dernières ont mieux résisté que leurs consoeurs de la finance traditionnelle, même si ce type de finance ne peut être totalement immunisé, confronté à une crise mondiale. Cette résilience plus forte trouve sa source dans des produits de financement plus proches de l’économie réelle.

L'auteur

  • Harzi
    • Responsable de la Gestion du Capital
      Dexia Crédit Local

Revue de l'article

Force est de constater que dans un contexte de crise financière globalisé, que les banques islamiques se sont avérées plus résilientes que les banques conventionnelles aux crises qui n’ont cessé de se succéder ces dernières années. Ce simple constat soulève deux questions : pourquoi ce constat ? Et le cas échéant, les banques islamiques sont-elles totalement immunisées contre les soubresauts de la sphère financière conventionnelle ?Les raisons de la résilienceDe par leur source, leur nature, les produits commercialisés et les expositions qu’elles peuvent avoir, les banques islamiques ont ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

La réception de la finance islamique en France : face à la crise, une réponse éthique

Sur le même sujet